Radiateur à chaleur douce

En échange de votre facture de travaux, recevez des primes énergie en euros
Prime radiateur

Avec les primes énergie, financez l'installation de radiateur à chaleur douce et réalisez des économies d'énergie!

Un radiateur à chaleur douce, plus économe en énergie vous offre le même confort. Pourquoi attendre pour faire des économies sur votre facture de chauffage ?

Grâce au dispositif des certificats d'économie d'énergie, recevez une Prime Énergie et diminuez le coût de vos travaux!

Grâce à un fonctionnement spécifique, le radiateur à chaleur douce (ou radiateur à basse température) consomme nettement moins d'énergie qu'un radiateur classique.

  • Les radiateurs à chaleur douce sont associés à une chaudière basse température: l'eau du circuit de chauffage n'est donc pas à 90°C mais à 50°C seulement.
  • Et c'est là que se font les économies d'énergie! La chaudière elle-même consomme moins d'énergie pour chauffer l'eau à 50°C.
  • Pour le même confort de chauffage vous consommez moins!
  • On estime à 30% les économies d'énergie réalisées grâce à un système de chauffage basse température.

Comment fonctionne un radiateur à chaleur douce ?

Un radiateur à chaleur douce est un radiateur qui fonctionne à basse température, tout simplement.

  • Les radiateurs fonctionnent soit avec une eau à 90°C soit avec une eau à 50°C. Les radiateurs à chaleur douce utilise de l'eau chauffée à 50°C seulement.
  • Ils demandent donc moins d'effort de la part de la chaudière.
  • Mais ils doivent avoir une surface plus grande, pour diffuser suffisamment chaleur dans la pièce.
  • Les radiateurs à chaleur douce peuvent être en fonte, en acier, ou en fonte d'aluminium. Le plus performant est la fonte, qui a une excellente inertie (la fonte conserve la chaleur très longtemps).

La performance des radiateurs à chaleur douce n'est plus à prouver: ils associent confort de chauffage et économies d'énergie!

Si vous souhaitez en savoir plus sur les types de radiateurs, vous pouvez visiter notre site spécialisé.

Pour diminuer votre consommation énergétique
Installez des radiateurs à chaleur douce

Quelles sont les conditions à respecter pour recevoir des primes énergie pour un radiateur à chaleur douce ?

Vous devez effectivement suivre certaines indications si vous voulez bénéficier d'une aide au financement pour vos travaux. Voici les conditions concernant l'installation de radiateurs à chaleur douce :

  • La demande de prime énergie doit être faite avant l'acceptation du devis des travaux;
  • Le radiateur à chaleur douce doit avoir un delta de température nominal inférieur ou égal à 40K;
  • Votre dossier doit nous être retourné dans les 8 mois qui suivent la fin des travaux.

Recevez une prime énergie pour l'installation d'un radiateur à chaleur douce!

Essayez notre simulateur gratuitement pour calculer le montant de vos primes énergie que vous pouvez obtenir après la réalisation de vos travaux de chauffage.

  • Si vous nous donnez la facture de vos travaux et l'attestation sur l'honneur, nous vous envoyons un chèque travaux en euros!
  • Créez votre espace utilisateur et faites vos demandes de primes énergie en quelques clics.
  • Suivez dans votre espace personnel, l'état d'avancement de vos demandes de primes: nous vous tenons informés par email du versement de votre prime!

Faites des travaux d'économies d'énergie et recevez de l'argent!


Avez-vous pensé à tout pour votre installation de chauffage ?

S'équiper de radiateurs à chaleur douce est particulièrement recommandé si vous installez une chaudière basse température. Car ils seront plus efficaces et vous permettront encore plus d'économies d'énergie.

Profitez des Primes isolation pour rénover votre logement

Savez-vous que l'isolation et le chauffage sont directement liés ? Une bonne isolation assure l'efficacité du chauffage. Pensez à revoir votre isolation en même temps que votre chauffage.

Pour financer vos travaux, vous pouvez bénéficier du crédit d'impôt (dans les cas où un crédit d'impôt est possible) et de la durée de remboursement de l'éco-prêt à taux zéro qui est allongée de 5 ans (elle passe de 10 ans à 15 ans).