Faites des travaux, on vous rembourse
Financez jusqu'à 100 % de vos travaux d'économies d'énergie grâce aux primes énergie.

prime vélo électrique

Demandez une prime énergie et rembourser l'achat de votre vélo électrique

Pratique, économique et sécurisant, le vélo électrique fait désormais partie des solutions de mobilité les plus populaires en France. Selon les statistiques, le nombre de ventes a pratiquement explosé depuis l’année 2017. Il faut dire que c’est une excellente alternative à la voiture personnelle et aux engins à deux roues comme le scooter ou la moto.

A l’heure où l’Etat souhaite promouvoir les moyens de transport verts, encourager les français à adopter le vélo électrique est une bonne stratégie. De quoi s’agit-il exactement ? Quel est son mode de fonctionnement ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Tout ce que vous souhaitez savoir sur levélo électrique.

Tout savoir sur le fonctionnement du vélo électrique

Aussi connu sous le nom de VAE (Vélo à assistance électrique), le vélo électrique a vu le jour dans les années 1890. Depuis quelques années, sa popularité est à la hausse et il existe sous différents modèles

Le vélo électrique, c’est quoi ?

En matière d’apparence, il s’agit d’un vélo comme un autre. Mais sa particularité est qu’il est muni d’un moteur électrique. Selon la directive européenne de 2002, le vélo doit répondre à trois critères pour pouvoir décrocher le titre de VAE.

  • La puissance de son moteur ne doit pas excéder les 250W.
  • L’assistance doit se couper lorsque le cycliste arrête de pédaler
  • Il en est de même lorsque la vitesse du vélo excède les 25km/h

Les différents types de vélos électriques

Sur le marché, on trouve une large gamme de vélos électriques. Le modèle pour usage urbain est le plus courant. Il constitue un moyen de transport à part entière et est surtout utilisé dans les grandes métropoles. Il y a aussi le VAE pliant qui commence à être utilisé. Se déclinant en version compacte ou à dimension réduite, il est très pratique. On peut l’emmener partout même quand on doit prendre le train ou l’avion.

Il faut aussi citer le vélo électrique pour randonner qui permet aux cyclistes de réaliser un trajet de longue distance comportant de nombreux obstacles. Il ne faut pas oublier le vélo cargo à assistance électrique qui convient également pour une utilisation en milieu urbain.

Le fonctionnement du vélo électrique

Comme mentionné précédemment, le vélo électrique est équipé d’un moteur composé de capteurs, d’une partie électronique et d’une partie mécanique. Notons qu’il existe différents types de capteurs pour ne citer que les capteurs de vitesse, de couple, de cadence et d’écran de contrôle.

La fonction de ces dispositifs consiste à transmettre les informations au programme électronique qui se charge de les traiter. La partie mécanique a pour mission de transcrire les données via un procédé mécanique, ce qui enclenche le fonctionnement automatique du moteur.

D’une manière plus pratique, le moteur du VAE se met en marche automatiquement lorsque le cycliste pédale. Du coup, ce dernier n’a pas besoin de faire d’efforts pour faire avancer le vélo. Il peut effectuer de longues distances sans ressentir trop de fatigue.

Faites l'acquisition d'un vélo électrique et recevez une prime énergie !

Un tour sur les composants du vélo

La performance du vélo électrique dépend de ses composants. Notons qu’ils varient d’un véhicule à un autre.

Le moteur du vélo électrique

Il existe différents types de moteur. Le modèle moyeu est le plus pratique et le plus facile à installer. Il vient intégrer l’axe de roue avant ou arrière. Il y a aussi le moteur pédalier qui se trouve sur l’axe du pédalier du vélo, le modèle déporté en position libre ainsi que le moteur à friction par galet à installer sur la bande de roulement du pneu avant ou arrière.

La source d’énergie du vélo électrique

Evidemment, le moteur a besoin d’énergie pour fonctionner. En général, la batterie est la source d’alimentation la plus utilisée. Elle peut avoir une autonomie assez longue. Tout dépend de sa technologie de fabrication. Les batteries en lithium-ion ou lithium polymère sont reconnues pour leur légèreté. Le problème, c’est qu’elles sont sensibles au froid.

La batterie au lithium-fer-phosphate est la plus fiable. Elle se dote également d’une bonne longévité. Certains vélos électriques fonctionnent également grâce à une pile à combustible hydrogène ou un supercondensateur.

Le display du vélo électrique

Il s’agit d’un écran LCD ou LED qui affiche diverses informations comme la vitesse du cycliste, la puissance du vélo, le GPS ainsi que le niveau de charge.

Les avantages et les inconvénients du vélo électrique pour bénéficier d'une prime énergie

Si le vélo électrique connaît autant de succès, c’est parce qu’il présente de nombreux atouts. Notons qu’il est désormais un outil de locomotion très apprécié en ville.

Les avantages d'acquérir un vélo électrique et obtenir une prime énergie

Pour commencer, avec un VAE, les trajets sont moins fatigants, et ce, peu importe la distance parcourue. Si on opte pour un vélo cargo, on pourra même transporter plusieurs enfants à l’arrière. Pour les amateurs de cyclisme ayant déjà pris de l’âge, utiliser un VTT électrique est une bonne idée pour s’adonner à leur sport favori sans craindre de problèmes d’articulation.

Enfin, sachez également que le vélo électrique est un moyen de transport économique et écologique. On peut l’adopter au quotidien que ce soit pour aller au travail ou faire des courses. De plus, pratiquer le cyclisme régulièrement permet de lutter contre divers problèmes de santé comme le diabète, les troubles cardiaques et le cancer.

Les inconvénients à l'achat d'un vélo électrique et obtenir une prime énergie

Le premier obstacle à l’achat d’un vélo électrique, c’est son coût élevé. De plus, il attire de plus en plus les voleurs. Il faut opter pour une solution de protection contre le vol. L’idéal est de retirer la batterie. Enfin, il est important de mentionner que le vélo électrique est beaucoup plus lourd qu’une simple bicyclette, ce qui le rend difficile à manipuler.

Le coût d’un vélo électrique et les aides financières disponibles

Le coût d’un vélo électrique varie selon la marque, la qualité de ses composants, sa performance et son usage.

Les équipements basiques sont accessibles à partir de 500€. Pour les vélos urbains ou les VTT de qualité, le prix oscille entre 800 et 1400€. Les vélos urbains les plus sophistiqués équipés d'options intéressantes comme les freins à disque, une console moderne, un éclairage performant ou encore un moteur dans le pédalier coûtent entre 1400 et 3000€. Enfin, les vélos haut de gamme comme les « speed-bikes » sont proposés à plus de 3000€.

L’achat d’un vélo électrique non équipé de batterie au plomb donne droit à une Prime Énergie. Il s’agit de la prime vélo électrique, un financement proposé dans le cadre des CEE (Certificat d’économie d’énergie). En général, le montant de l’aide est limité à 20% du coût d’acquisition. Les Primes Énergie remboursent vos travaux de rénovation énergétique !


En somme, le vélo électrique ou VAE est un vélo doté d’un moteur qui permet au cycliste de pédaler avec le moindre effort. Pourtant, il peut rouler à grande vitesse. Ce type de vélo est un moyen de transport très séduisant. Il est à la fois un appareil écologique et économique. Son coût est toutefois élevé surtout lorsque l’on mise sur un modèle haut de gamme. Heureusement que l’achat est financé par l’Etat. En effet, on peut profiter d’une prime lors de l’acquisition d’un vélo qui répond aux critères imposés par la loi.