DEPUIS 2010, PRIMESENERGIE.FR VOUS VERSE
TOUTES VOS AIDES TRAVAUX
Obtenez votre Prime Énergie et MaPrimeRénov' pour tous vos travaux d’économies d’énergie !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies qui permettent d’assurer le bon fonctionnement de nos services et faciliter la navigation. En savoir plus

J’accepte
PERSONNALISER

Installation d'une pompe à chaleur : tout ce qu'il faut savoir sur ce système

Besoin d'en savoir plus avant de vous lancer ?

tout savoir avant d'installer une pompe à chaleur

La première chose à faire quand on a un projet de remplacement de chauffage, c’est de choisir le nouveau système à installer. Actuellement, on encourage l’installation d’un chauffage écologique et économe en énergie. L’Etat soutient les foyers français qui privilégient les équipements fonctionnant avec des énergies vertes avec des aides au financement.

C’est justement le cas de la pompe à chaleur ou PAC. Il s’agit d’un système de chauffage respectueux de l’environnement. Sa pose est recommandée par l’Etat et elle ouvre droit à diverses subventions étatiques et privées. Voici tout ce qu’il faut savoir à propos de cet équipement.

Une pompe à chaleur, c’est quoi ?

Une PAC est un système ayant pour fonction de chauffer le logement en exploitant des calories présentes dans l’air, le sol ou les nappes phréatiques. Son principe de fonctionnement reste simple. Le système est comporte des éléments qui assurent l’extraction de l’énergie à l’extérieur du logement. Elle sera ensuite injectée sous forme de chaleur à l'intérieur grâce à un émetteur comme un plancher chauffant, un radiateur ou bien un ventilo-convecteur.

Le système peut aussi alimenter en énergie le producteur d’eau chaude sanitaire. Notons qu’il existe différents types de PAC. Les modèles aérothermiques se servent de la chaleur dans l’air extérieur. C’est le cas de la pompe à chaleur air/eau ou air/air. Les PAC géothermiques utilisent en revanche la chaleur dans le sol et une pompe à chaleur eau/eau se sert de l’énergie de la nappe phréatique.

Le principal atout d’une PAC, c’est qu’elle consomme peu d’énergie. Pourtant, elles peuvent chauffer le logement correctement. Pour 1kwh d’électricité consommée par exemple, le système peut produire jusqu’à 4 kWh d’énergie.

Le type de PAC à choisir

Le choix de la pompe à chaleur dépend de nombreux paramètres. Il faut citer entre autres les besoins de l’habitation ainsi que les contraintes techniques liées à l’installation du système. En général, les foyers français misent sur les PAC air/air ou air/eau. Moins onéreuses, elles sont pratiques et faciles à installer. En revanche, elles sont moins performantes. Elles conviennent surtout aux habitants des régions tempérées, dotées d’un climat doux en hiver.

Les PAC géothermiques sont beaucoup plus performantes. En revanche, leur pose relève d’une opération délicate. Il faut installer des capteurs horizontaux ou verticaux dans le sol. Il est donc nécessaire d’avoir de l’espace. En ce qui concerne les PAC hydrothermiques, elles sont aussi performantes toute l’année puisque la température de l’eau souterraine reste constante, peu importe la saison. Le problème, c’est qu’elles sont difficiles à installer.

Les conditions requises pour l’installation d’une pompe à chaleur

La PAC ne convient pas à toutes les habitations. Il y a quelques conditions à remplir avant de pouvoir installer ce système. Découvrez lesquelles.

Avoir une maison bien isolée

Avant de poser une pompe à chaleur, il faut s’assurer que la maison soit bien isolée. Si ce n’est pas le cas, la réalisation de travaux d’isolation thermique est fortement recommandée. Vous pouvez choisir l’isolation des murs qui sont responsables de 20% des déperditions thermiques d’une maison ou encore l’isolation de la toiture responsable de 30 % des déperditions thermiques. Il est primordial que l’habitation soit en mesure de conserver la chaleur à l’intérieur. De cette manière, la PAC devient plus performante.

Avoir un terrain bien spacieux

Peu importe le modèle de PAC choisi, il est primordial d’avoir assez d’espace pour installer ses composants. Notons que le système comporte une unité extérieure contenant un moteur. Elle peut émettre des vibrations et des bruits si elle n’est pas positionnée correctement. Son emplacement est donc à choisir avec soin. Elle doit être éloignée des habitations des voisins.

Les démarches d’installation d’une pompe à chaleur

Avant tout, il faut préciser que la PAC est un mode de chauffage qui convient aux logements neufs. Mais on peut aussi l’adopter lors d’un projet de rénovation. L’installation d’une pompe à chaleur se déroule en plusieurs étapes.

Une étude thermique avant d’installation une pompe à chaleur

C’est la première chose à faire lors d’un projet d’installation d’une pompe à chaleur. La réalisation d’une étude thermique est surtout recommandée lors d’une rénovation. Elle permet de connaître le niveau de performance de l’isolation de l’habitation et la quantité d’énergie nécessaire pour assurer le confort thermique de ses occupants. La réalisation de cette étude est à confier à un professionnel agréé, doté d’une certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

L’étude du projet

La pose d’une PAC est un investissement important. Il est primordial de s’assurer quant à la rentabilité de l’installation. Pour cela, il faut étudier le projet correctement. On doit avant tout choisir l’emplacement de la PAC pour qu’il ne soit pas une source de nuisances sonores.

Il faut ensuite vérifier que le système choisi soit compatible avec le réseau de chauffage disponible. La prochaine étape consiste à identifier la puissance de la PAC en tenant compte du résultat de l’évaluation de l’énergie nécessaire réalisée pendant l’étude thermique. Installer un système trop puissant, c’est payer trop cher un équipement dont on n’a pas besoin, consommer trop d’énergie et réduire la durée de vie de l’installation.

En revanche, si la pompe à chaleur manque de puissance, on risque de subir le froid en hiver. Ainsi, il faut utiliser un chauffage d’appoint, ce qui va générer une hausse des factures de chauffage. Le choix de la puissance de la PAC dépend de la superficie du logement, de la performance de son isolation et du type d’émetteur chaleur disponible. Seul un professionnel certifié peut l’identifier comme il se doit grâce à une note de dimensionnement.

La réalisation des travaux d’installation de la pompe à chaleur

Après avoir bien étudié le projet et choisi la PAC à installer, il faudra s’adresser à un installateur professionnel. La pose d’un tel système demande un grand savoir-faire technique. De plus, un professionnel peut vous aider dans la réalisation des démarches administratives requises.

L’installation d’un ballon de découplage est nécessaire, car il permet une maîtrise du débit et des pressions du circuit secondaire, notamment les émetteurs de chaleur. Avant la pose de la PAC, il est aussi recommandé de procéder à un désembouage. Il faut nettoyer le réseau afin d’éliminer les impuretés qui pourraient nuire au bon fonctionnement du système et accélérer sa dégradation.

Enfin, la pose d’un système de régulation est fortement recommandée. C’est un dispositif ayant pour fonction de régler la température en fonction des besoins réels des utilisateurs. L’outil de régulation est déjà fourni lors de l’installation d’une pompe à chaleur air/eau. Notons que la pompe à chaleur a besoin d’un entretien annuel réalisé par un professionnel.

Les aides disponibles pour l’installation d’une pompe à chaleur

Le coût d’une PAC est élevé surtout lorsque l’on opte pour un modèle haut de gamme. Or, un appareil plus onéreux est beaucoup plus performant et il permet des gains d’énergie importants. Heureusement qu’on peut financer le projet d’installation d’un tel système de chauffage avec diverses aides étatiques et privées.

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur ?


Lors de la pose d’une PAC air/eau, d’une PAC géothermique ou d’une PAC solarothermique par exemple, on peut accéder à MaPrimeRénov’, une prime CEE (Certificats d’économie d’énergie), un éco-prêt à taux zéro, une TVA à taux réduit et diverses aides locales. En revanche, si vous misez sur une PAC air/air, vous ne pourrez bénéficier d’une prime MaPrimeRénov.

Une pompe à chaleur est un système de chauffage écologique qui permet de faire des économies d’énergie importantes quand elle est bien dimensionnée dans une maison bien isolée. Elle fonctionne avec des calories gratuites dans l’air, le sol ou la nappe phréatique. Sa pose relève toutefois d’une procédure technique délicate. Ainsi, il faut faire appel à un installateur professionnel. Ce dernier doit bénéficier d’un label RGE afin de pouvoir accéder aux aides financières proposées par l’Etat et les acteurs privés.


Plus d'informations sur "Faire des travaux d'économie d’énergie"

travaux de ventilation
Paru le: 16/07/24

Pourquoi ajouter la ventilation à des gros travaux d'isolation ?

qu'est-ce que les travaux de rénovation énergétique
Paru le: 24/06/24

Réduisez votre consommation d'énergie, améliorez le confort thermique de votre logement et bénéficiez des aides financières pour réalis ...

travaux isolation été 2024
Paru le: 14/06/24

L'été 2024 est le moment idéal pour faire de l'isolation thermique