DEPUIS 2010, PRIMESENERGIE.FR VOUS VERSE
TOUTES VOS AIDES TRAVAUX
Obtenez votre Prime Énergie et MaPrimeRénov' pour tous vos travaux d’économies d’énergie !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies qui permettent d’assurer le bon fonctionnement de nos services et faciliter la navigation. En savoir plus

J’accepte
PERSONNALISER

Isolation thermique : comment isoler son logement ?

Par où isoler sa maison ?

isolation thermique

Pour faire des économies d’énergie, on peut être tenté d’opter pour une seule solution : le changement de son vieux chauffage. Pourtant, chauffer un logement mal isolé aura pour conséquence de trop chauffer car la déperdition de chaleur restera toujours la même, les dépenses énergétique resteront importantes. Il faut donc isoler son logement.

Pour isoler son logement afin de faire des économies d’énergie, il est possible de faire différentes isolations. Un logement est isolable par les murs, la toiture ou les combles ou pas le plancher. Chaque logement a ses propres faiblesses, un thermicien sera à même de vous indiquer quels travaux seront les plus importants à réaliser. Quels sont les différents types d’isolation et quelles sont les aides disponibles ?

Les types d’isolation thermique

Avant tout, on doit souligner que les travaux d’isolation concernent différents points stratégiques qui peuvent devenir des zones de déperditions thermiques. Pour réaliser ces travaux, faites appel à un artisan certifié RGE (reconnu garant de l’environnement). C’est une condition sine qua non pour obtenir des aides au financement.

L’isolation thermique des murs par l’intérieur

Isoler les murs avec la méthode ITI est source de nombreux avantages. En premier lieu, cette technique et facile à mettre en œuvre et elle permet d’éviter la modification de l’aspect extérieur du logement, ce qui est important pour les bâtiments dotés d’un cachet unique. Lors de la réalisation des travaux d’isolation, on peut aussi refaire la décoration intérieure.

Notons que la méthode ITI consiste à appliquer un ensemble de matériaux incluant notamment l’isolant, le pare-vapeur et le parement en plâtre sur le mur. Elle pourrait donc accroître l’épaisseur de la paroi isolée, ce qui a pour résultat de rétrécir la surface habitable. Cette technique permet une réduction considérable des pertes de chaleur car une mauvaise isolation des murs peut être la cause de 20 % des pertes de chaleur.

L’isolation thermique des murs par l’extérieur

Comme son nom l’indique, ces travaux se réalisent depuis l’extérieur. Pour réaliser l’ isolation des murs avec la méthode ITE (isolation thermique par l’extérieur), trois solutions sont possibles. La première consiste à fixer l’isolant sur la façade avant de le recouvrir d’une ou de deux couches d’enduit.

La seconde solution est de fixer l’isolant sur le mur, puis d’installer des lames de bois. Enfin, on peut aussi opter pour la vêture. Cette technique consiste à compresser l’isolant entre des panneaux et des revêtements.

Selon les estimations, l’isolation thermique par l’extérieur garantit un gain d’énergie optimal. Toutefois, il s’agit d’une solution coûteuse puisqu’elle vous oblige à ouvrir un grand chantier. De plus, il faut demander une autorisation légale. Dans certains cas, une déclaration travaux suffit, mais dans d’autres cas, on doit demander un permis de construire. L’application de l’ITE peut modifier l’apparence du bâti, ce qui permet de faire un ravalement de façade en même temps qu’améliorer l’isolation de son logement.

L’isolation thermique de son sol

Le sol représente 10 % des déperditions thermiques d’une maison. L’isolation thermique du sol ou des planchers bas peut se faire de diverses manières. Tout dépend de l’état de l’habitat. Il est par exemple possible d’effectuer l’isolation sur terre plein. Dans ce cas, on doit installer l’isolant en dessous d’une dalle simple ou d’une dalle flottante. Sinon, il est possible d’incorporer les matériaux isolants dans le dallage.

L’isolation thermique de ses combles ou toiture

Il faut savoir que la toiture peut représenter jusqu’à 30 % de la déperdition de chaleur d’une maison. Pour réduire ces déperditions, deux solutions s’offrent à vous, l’isolation par l’intérieur (méthode moins coûteuse et préférée pour des combles perdus) et l’isolation par l’extérieur.

Lors de l’ isolation des combles par l’intérieur, on peut opter pour le soufflage ou l’épandage qui consiste à répandre les isolants sous forme de flocons dans les combles perdus. Cette méthode permet d’isoler efficacement les lieux difficiles d’accès. Il est aussi possible de poser des rouleaux d’isolant sur toute la surface sur sol. L’isolation peut aussi se faire avec la pose d’un isolant en panneaux semi-rigide ou en rouleaux sur les rampants, quand les combles sont aménagés ou aménageables.

Pour l’isolation de la toiture par l’extérieur, on peut utiliser la technique de sarking. Il faut retirer la couverture déjà en place afin de pouvoir installer des rouleaux ou des panneaux isolants. Cette méthode est recommandée lorsque la toiture a besoin d’une réfection totale. Avant de commencer les travaux, il faudra bien s’assurer que la charpente est assez solide pour supporter le nouvel isolant.

Les aides disponibles pour l’isolation thermique de son logement

L’isolation thermique est l’un des travaux de rénovation énergétique les plus importants puisqu’elle garantit un gain d’énergie important. Voilà pourquoi, elle est financée par plusieurs aides étatiques et privées.

Les primes CEE pour financer l’isolation thermique

Les primes CEE (certificats d’économie d’énergie) peuvent financer tous les travaux d’isolation thermique réalisés dans un habitat. Pour isoler les combles perdus par exemple, on peut bénéficier d’une aide allant jusqu’à 10 € /m². Pour isoler les murs par l’extérieur ou par l’intérieur, on peut accéder à un financement d’un montant pouvant aller jusqu’à 10 €/m² sur PrimesÉnergie.fr. Enfin, pour l’isolation du plancher, l’aide peut aller jusqu’à 6,50 €/m². Le montant de l’aide est soumis à des conditions de revenus mais dépend aussi de votre situation géographique.

Pour savoir quel est le montant de votre prime pour l’isolation de votre maison, faites une simulation !


L’isolation thermique financée en partie par MaPrimeRénov’

C’est un dispositif d’aide très intéressant et il permet de couvrir les travaux d’isolation. Notons que l’exécutif vient d’augmenter le budget de l’Anah (Agence nationale de l’habitat), l’organisme chargé de gérer la distribution de MaPrimeRénov’. Cette décision a été prise en vue d’accroître le nombre de logements rénovés.

Avec MaPrimeRénov’, bénéficiez d’une aide entre 75 et 15 €/m² pour l’isolation des murs par l’extérieur, entre 25 et 7 €/m² pour l’isolation des murs par l’intérieur ou encore entre 75 et 15 €/m² par l’isolation des toitures terrasses. Les Primes CEE et MaPrimeRénov’ sont cumulables pour financer l’isolation thermique de votre logement.

La TVA à taux réduit pour isoler son logement

Lors de l’achat des matériaux isolants et la réalisation des travaux par un professionnel, on peut profiter d’une TVA à taux réduit à 5,5%. Et c’est cumulable avec toutes les autres aides au financement des travaux de rénovation énergétique.

L’éco-prêt à taux zéro pour le reste à charge de son isolation thermique

Ce crédit est aussi accessible à tous les foyers qui réalisent des travaux d’isolation thermique. Le montant est de 15 000 € pour une seule action, de 25 000 € pour 2 actions réalisées et de 30 000 € pour trois actions réalisées.

Les conditions d’accès aux aides pour l’isolation thermique

Pour accéder à ces différentes aides, il faut remplir quelques conditions. Il y a d’abord le recours à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) qui concerne toutes les subventions, sauf la TVA à 5,5%.

La condition concernant le logement est aussi à respecter. Pour accéder aux primes CEE, l’habitat à rénover doit être achevé depuis plus de 2 ans. En revanche, pour MaPrimeRénov’, seuls les logements âgés de plus de 15 ans et occupés au moins 8 mois par an sont éligibles à l’aide.

Bien entendu, il faut aussi respecter les critères techniques imposés. Ils concernant notamment l’épaisseur et la qualité des isolants. Notons que la plupart des aides sont cumulables. Mais pour identifier les subventions accessibles lors de la réalisation des travaux d’isolation thermique, vous pouvez vous adresser directement à un conseiller France Rénov. Ce service public est accessible en ligne. Un guichet France Rénov’ est aussi ouvert dans tous les départements français.

En somme, l’isolation thermique compte parmi les travaux de rénovation énergétique les plus recommandés puisqu’elle permet de réduire la déperdition thermique. On peut adopter plusieurs techniques lors de sa réalisation. L’isolation thermique par l’extérieur est la méthode la plus efficace, mais elle est onéreuse. L’ITE est beaucoup plus facile à réaliser. Notons qu’on peut accéder à différentes aides publiques et privées lors de la réalisation des travaux d’isolation thermique pour ne citer que MaPrimeRénov, les primes CEE et la TVA à 5,5%.


Plus d'informations sur "Faire des travaux d'économie d’énergie"

travaux isolation été 2024
Paru le: 14/06/24

L'été 2024 est le moment idéal pour faire de l'isolation thermique

travaux de rénovation énergétique
Paru le: 24/05/24

On vous explique pourquoi les travaux de rénovation énergétique ralentissent ?

pompe à chaleur made in Europe
Paru le: 21/05/24

Quelle sera cette nouvelle règle prévue pour 2025 ?