DEPUIS 2010, PRIMESENERGIE.FR VOUS VERSE
TOUTES VOS AIDES TRAVAUX
Obtenez votre Prime Énergie et MaPrimeRénov' pour tous vos travaux en monogeste !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies qui permettent d’assurer le bon fonctionnement de nos services et faciliter la navigation. En savoir plus

J’accepte
PERSONNALISER

Les gestes à adopter pour améliorer l’étiquette énergétique de son appartement en copropriété

Des pistes pour améliorer l'étiquette énergétique de votre appartement.

améliorer l'étiquette énergétique de son appartement

La lutte contre les passoires thermiques est au cœur des préoccupations de l’Etat. Dans le but d’accélérer leur rénovation énergétique, de nombreuses aides à l’économie d’énergie sont disponibles. Progressivement, avec la loi Climat, les logements classés F ou G ne pourront plus être mis en location. Comment améliorer leur DPE (Diagnostic de performance énergétique) afin de pouvoir les mettre en location ou en prévision d’une mise en vente ? Voici quelques solutions que les copropriétaires pourraient adopter.

Bien connaître ce qu’est un DPE de son appartement pour l’améliorer

Le DPE est un document rédigé par un professionnel certifié après avoir effectué un contrôle au sein d’un logement. Il permet de connaître la performance énergétique d’un bien immobilier. Ainsi, il permet au futur locataire et au futur acquéreur de connaître les dépenses d’énergie du logement en hiver et comme en été.

Notons que la présentation du DPE est obligatoire lors de la mise en location ou de la mise en vente d’un bien immobilier qu’il s’agisse d’une maison individuelle ou d’un appartement. En ce qui concerne le contenu du document, on peut y trouver la performance énergétique du bâti exprimée en kWh/m²/an ainsi que son émission de gaz à effet de serre exprimée en kg/CO2/an.

L’étiquette énergétique du logement est aussi mentionnée dans le DPE. Le diagnostiqueur prend en compte plusieurs critères techniques comme l’état de l’isolation, le type d’équipement de chauffage, le type de vitrage de fenêtres ainsi que l’éclairage lors de sa détermination. Enfin, dans ce document, le professionnel agréé présente des suggestions de travaux qui permettraient d’améliorer la performance énergétique du bâti.

Il est important de souligner que la rédaction du document est soumise à des règlements stricts. La durée de validité du DPE est aussi limitée à 10 ans, sauf si le propriétaire réalise des travaux de rénovation énergétique.

L’importance d’avoir une bonne étiquette énergétique lors de la vente ou de la mise en location d’un appartement

Les Français sont de plus en plus conscients de l’importance de la protection de l’environnement et des dangers du réchauffement climatique. Ils se montrent particulièrement sélectifs dans le choix de leur logement et s’intéressent principalement à la qualité énergétique de l’habitat. Leur objectif est de réduire leurs factures d’énergie et de contribuer à la lutte contre le changement climatique.

Améliorer le DPE de son appartement est donc important lors d’un projet de vente ou de mise en location. C’est un moyen de rendre l’habitat plus attractif et d’accroître sa valeur. Comme il a été mentionné précédemment, les futurs acheteurs et futurs locataires privilégient les logements moins énergivores. Pour les séduire, il faut faire en sorte que l’appartement bénéficie d’une classe DPE de qualité.

Le gouvernement a mis en vigueur la loi Climat et Résilience du 22 août 2021 dans le but d’éradiquer les passoires thermiques rapidement. Elle interdit la mise en location des logements (maisons individuelles et appartements) dotés d’une étiquette énergétique G dont la consommation d’énergie finale s’élève à plus de 450 kWh/m²/an à partir du 1er janvier 2025. A compter de 2025, ce sera au tour des logements classés F d’être interdits de location.

Les solutions pour améliorer le DPE d’un appartement

En cas de projet de mise en location ou de vente, il est nécessaire d’améliorer le DPE de l’appartement. De cette manière, on peut le rendre très attractif. C’est aussi un moyen de respecter les réglementations en vigueur. Découvrez comment procéder.

Faire un audit énergétique pour commencer

Certes, le DPE donne déjà des informations sur la performance énergétique de l’appartement. Cela dit, une analyse plus complète et plus détaillée est indispensable afin d’identifier avec précision les travaux à accomplir. C’est un moyen de bien gérer le budget et de faciliter la réalisation du projet.

L’audit énergétique est un examen complet qui permet d’obtenir des informations bien détaillées. De plus, l’auditeur offre un guide adéquat, ce qui permet au propriétaire d’identifier les travaux prioritaires, de connaître le budget nécessaire et de savoir les aides financières accessibles.

Renforcer l’isolation de l’appartement

Plusieurs travaux permettent d’améliorer l’étiquette énergétique de son appartement et d’améliorer ainsi son DPE. En premier lieu, on doit bien isoler l’habitat. Pour minimiser les démarches, il vaut mieux opter pour la méthode d’isolation thermique par l’intérieur. Elle ne requiert pas la modification de la façade de l’immeuble et l’ouverture d’un grand chantier.

De plus, l’ITE permet de réduire les ponts thermiques et son coût de réalisation reste raisonnable. Son seul inconvénient, c’est qu’elle risque de diminuer la surface habitable et de rendre la pièce à rénover inhabitable.

Remplacer le chauffage individuel

La prochaine étape consiste à changer le système de chauffage. Cette opération est uniquement possible si l’appartement est équipé d’un chauffage individuel. On doit remplacer le radiateur grille-pain ou la chaudière gaz par des équipements moins énergivores. C’est le cas du chauffage au bois, un équipement fonctionnant avec un combustible à bas prix. Des aides existent pour financer tout ou partie de ces équipements.

Quel est le montant des aides que je peux obtenir pour faire de la rénovation énergétique ?


L’installation d’une pompe à chaleur air/air est possible si on dispose d’un balcon. On peut y installer l’unité extérieure. Évidemment, il faut faire une déclaration préalable de travaux et il est aussi nécessaire d’obtenir l’accord des autres copropriétaires. S’il est impossible d’installer l’une de ces deux solutions de chauffage pour des raisons réglementaires et des contraintes techniques, il faut se tourner vers un chauffage électrique performant comme un radiateur à inertie.

Améliorer le système de ventilation

L’amélioration du système de ventilation est une autre tâche à ne pas négliger, surtout si l’appartement est bien isolé. Il vaut mieux miser sur une VMC double flux (ventilation mécanique contrôlée). On peut ainsi assurer l’élimination de l’air vicié et l’entrée d’air frais au sein de l’habitat tout au long de l’année.

Installer un système de régulation thermique

Enfin, on peut aussi mettre en place un système de régulation thermique comme un thermostat programmable ou des robinets thermostatiques connectés. Ces dispositifs vous permettront de contrôler et de réguler la consommation d’énergie de vos équipements de chauffage.

Les aides financières disponibles lors de la rénovation énergétique d’un appartement

Améliorer l’étiquette énergétique de son appartement, c’est réaliser des travaux de rénovation énergétique. Ils peuvent être financés par différentes aides, publiques ou privées. Quelles sont les subventions disponibles ? On cite en premier lieu MaPrimeRénov. Il s’agit d’une aide versée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat). La prime peut financer les travaux d’économie d’énergie dans les parties privatives. Les barèmes appliqués sont similaires à ceux en vigueur pour une maison individuelle.

Les primes CEE sont aussi accessibles aux propriétaires d’un appartement lors de la réalisation de certains projets. On cite entre autres le raccordement de l’habitat à un réseau de chaleur fonctionnant majoritairement avec des énergies renouvelables ou de récupération ou la réalisation de travaux de réno(kvation performante.

Il faut ajouter au lot l’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) dont le montant se situe entre 7.000 et 50.000 €2. C’est un crédit sans intérêt accessible lors de la rénovation d’un appartement achevé depuis plus de 2 ans et qui sert de résidence principale. Le prêt sert surtout à couvrir le reste à charge. Enfin, il est aussi possible de profiter d’une TVA à taux réduit à 5,5%.

Pour conclure, on peut améliorer l’étiquette énergétique de son appartement énergivore en réalisant différents travaux de rénovation énergétique. Parmi les gestes à privilégier, il y a l’isolation thermique, le remplacement du système de chauffage, la mise en place d’une VMC double-flux et l’installation d’un système de régulation de chauffage. Bien entendu, avant de lancer les travaux, on doit faire un audit énergétique afin d’identifier les travaux à prioriser pour améliorer sa note.


Plus d'informations sur "Faire des travaux d'économie d’énergie"

travaux de rénovation énergétique
Paru le: 24/05/24

On vous explique pourquoi les travaux de rénovation énergétique ralentissent ?

pompe à chaleur made in Europe
Paru le: 21/05/24

Quelle sera cette nouvelle règle prévue pour 2025 ?

renovation globale 2023
Paru le: 27/12/23

Le Coup de Pouce rénovation performante des maisons individuelles va disparaître